L'aventure du Concours de Machines 2019 : La conception

L'aventure du Concours de Machines 2019 : La conception

Une fois de plus, l'équipe Victoire a pris la décision de s'engager pour le Concours De Machines. Vous trouverez chaque jour de cette semaine de nouveaux articles présentant notre projet qui sera présenté samedi 17 aout. 

LA CONCEPTION

Autour de la table dès le mois de février, plusieurs choses nous sont apparues évidentes : ce vélo pour le Concours ne serait pas qu’un modèle permettant de montrer notre savoir-faire, ce serait aussi un terrain d’exploration, un prototype nous permettant de sortir de notre zone de confort et de tester de nouvelles idées, et enfin un vélo que nous garderons dans notre showroom, comme les modèles créés pour les éditions précédentes.

 

La lecture du courrier de Mr Réveur révéla un point important : ce vélo devait être démontable. Nous avions déjà proposé en 2017 un vélo de ce type. Le concept mêlant système Break-away inventé par Ritchey et coupleur S&S possédait de nombreux avantages, mais aussi l’inconvénient principal de devoir transporter une clé spécifique. Nous fûmes rapidement d’accord pour repartir de cette base, tout en faisant en sorte que le vélo soit entièrement démontable à l’aide d’un clé allen de 5mm. Pour obtenir ce résultat, nous avons conçu notre propre système de coupleurs en CAO. La fabrication a ensuite été confiée à une entreprise locale, Add-Up.

Add-Up, filiale de Michelin, est spécialisée dans la fabrication additive. Procédé récent et innovant, la fabrication additive peut être assimilée à de l’impression 3D mais ici, la technologie réalise des micro-soudures de poussière de métal de façon à monter une pièce couche par couche. Pionner et leader du marché, Add-Up permet d'obtenir la fabrication de pièces uniques extrémement résistantes, aux caractéristiques mécaniques supérieures aux pièces obtenues par moulage (comme les pièces de raccords de cadres).
Cinq pièces conçues en interne furent donc fabriquées à Clermont-Ferrand en acier Maraging (alliage utilisé entre autres pour fabriquer les tubes inox 953 chez Reynolds). Ces pièces remplace un système de coupleurs ou de break-away, tout en ayant l’intérêt de la fabrication locale. L'usine Add-Up se situe effectivement à quelques kilomètres seulement de nos ateliers.
Fiers de notre savoir-faire, nous avons ensuite réalisé le cadre de façon totalement traditionnelle, avec gruges et soudures polies à la main. L'ensemble des tubes du cadre et de la fourche provient de chez nos amis italiens : Columbus. Olivier s'est chargé de la fabrication du cadre, tandis que Luka s'est penché sur l'énorme problèmatique du bloc fourche.

 

Le deuxième point concernait les problèmes d’engourdissement des mains suite aux 90h de rang à tenir le guidon. La solution classique est d’utiliser des prolongateurs de triathlon, rehaussés pour obtenir une position confortable, mais cette possibilité à l’inconvénient d’être peu esthétique, et de rajouter du poids à l’ensemble du vélo. Notre réflexion part d’un constat simple : sur un vélo de longue distance moderne avec prolongateur, l’avant est généralement très chargé visuellement, avec une multitude de tubes et des sacoches dans tous les sens. Nous avons donc essayer de diminuer le nombre des tubes en leur attribuant un maximum de fonctions, selon le principe "less is more", cher à Ludwig Mies Van Der Rohe.

Le résultat est une pièce 100% unique, possédant à la fois les fonctions de fourche, potence, prolongateur et porte-bagage.

 

Nous nous sommes également imposé une contrainte pour cette année : réduire l'utilisation de pièces plastique au strict minimum, et bannir complètement le carbone. Notre projet est ainsi constitué de matériaux recyclables, et nous avons privilégié les pièces robustes et faciles à réparer. Pour gagner du poids, nous avons conçu et fabriqué un maximum de composants, et tout ce qui ne pouvait être fabriqué à l'atelier a été modifié dans la mesure du possible.

 

Rendez-vous dès demain pour la suite de l'aventure avec quelques photos et détails de la fabrication de notre vélo de concours pour Paris-Brest-Paris 2019. N'hésitez pas à nous suivre également sur les réseaux Instagram et Facebook.

Photos : Olivier Moly (de 1 à 10) et Julien Leyreloup (de 11 à 13).

Catégorie: 

Subscribe to our mailing list

* indicates required
Langue